Restitution de la discussion sur les enjeux liés au contenu de l'éducation à la citoyenneté mondiale

Le philosophe politique Bleri Lleshi a tenu le discours d'ouverture dans lequel il a incité le public à réfléchir aux enjeux liés à la citoyenneté mondiale. Il a ainsi affirmé que la passion et l'engagement des enseignants s'avèrent essentiels pour intégrer la citoyenneté mondiale au programme scolaire. L'enseignement n'étant pas interculturel par définition, le multilinguisme constitue précisément un atout plutôt qu'un obstacle. Son exposé a été suivi par un forum de discussion ouverte sur l'avenir de l'éducation à la citoyenneté mondiale dans les écoles et sur la place à prendre dans ce domaine par les différents acteurs du secteur.

Le secteur de l’enseignement a confirmé l'importance du renforcement des capacités des enseignants en matière d'éducation à la citoyenneté mondiale. À cet égard, il convient par ailleurs de ne pas non plus oublier les élèves. Bien souvent, les cadres de référence pour les élèves ne sont pas suffisamment larges, ce qui risque d'avoir un impact négatif sur le degré de socialisation au sein de l'enseignement. Dès que nous serons en mesure de parvenir à une augmentation du taux de participation, celle-ci aura également une incidence favorable sur l'attitude citoyenne tant des enseignants que des élèves. Outre la participation, un degré accru de politisation a aussi été identifié comme levier majeur pour (oser) poser des choix politiques.

Le secteur éducatif a réagi à ces propos en affirmant que, de plus en plus, c'est le récit personnel qui doit de nouveau servir de point de départ, plutôt que le cadre politique et les diverses méthodologies, comme la « théorie du changement », qui prennent beaucoup de temps pour l'instant. Les valeurs et convictions doivent retrouver leur place au cœur du débat, les récits du Sud devant alors servir d'inspiration.

L'importance de la philosophie et de la réflexion a été jugée très importante par l'ensemble des parties. L'harmonisation et la réflexion avec les différents acteurs de l'éducation à la citoyenneté mondiale nous permettent de prendre des mesures concrètes en vue d'aboutir à un changement effectif. Et c'est précisément sur ce plan que Annoncer la Couleur/Kleur Bekennen peut jouer un rôle essentiel de facilitateur pour passer de la parole aux actes. Les projets visant à mettre sur pied une plateforme de connaissances s'inscrivent eux aussi dans le nouveau programme. À nos yeux, les conclusions de cette discussion sont vitales pour le développement ultérieur de la plateforme de connaissances. À suivre donc !
 

En savoir plus ?