En décembre, abordez le thème « Démocratie et droits de l’homme » !

Le 10 décembre, c’est la Journée mondiale des droits de l’homme. Cette année, l’accent est mis sur les droits de tous les individus afin que leurs voix soient entendues dans la vie publique et prises en compte dans les décisions politiques.

« Ces droits fondamentaux - droits à la liberté d’opinion et d’expression, droit de réunion et d’association pacifiques, droit de prendre part aux affaires publiques - ont été au cœur des bouleversements historiques survenus dans le monde arabe ces deux dernières années, au cours desquelles des millions de personnes sont descendues dans la rue pour réclamer le changement », soulignent les Nations Unies sur leur site Web.

 

LA DÉMOCRATIE, C'EST PAS QUE DES MOTS ! [AU NORD COMME AU SUD]

En 2013, afin de traiter concrètement le thème « Démocratie et droits de l’homme » avec vos jeunes de 12 à 18 ans, Annoncer la Couleur vous propose de participer à la formation « La démocratie, c'est pas que des mots ! [au Nord comme au Sud] ».

Actualisée cette année, cette formation repose sur l’idée que la démocratie s'apprend au quotidien plutôt qu'elle ne s'impose. La dimension internationale est notamment amenée à travers l’exemple de la dette. En outre, dans la nouvelle version, l'exploration des mouvements sociaux se prolonge par un exercice de positionnement autour de la désobéissance civile et se clôture par l’expérimentation d’actions de mobilisation faisant appel à la créativité des participants.

Cette formation poursuit 3 objectifs:

  1. Questionner la place de la démocratie dans les interdépendances mondiales
  2. Appréhender la démocratie comme un processus de débat permanent et de développement qui se vit et s’apprend au quotidien
  3. Découvrir quelques expériences de mobilisations citoyennes et démocratiques au Nord et au Sud

… et fournit 2 dossiers pédagogiques

EN PRATIQUE

 

NOUVEAU DANS NOS CENTRES DE PRÊT PROVINCIAUX !

Dans le cadre de l’actualisation de cette formation et afin d’alimenter votre démarche, nous avons tout récemment acquis 3 nouvelles ressources pédagogiques permettant d’aborder le mouvement social de la désobéissance civile à travers ses figures historiques :

  1. THE LADY – Un film de Luc Besson (2011, 2h07)
    « The Lady » est une histoire d’amour hors du commun : celle d’un homme, Michael Aris, et surtout d’une femme d’exception, Aung San Suu Kyi, qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple. Cette fiction raconte le combat de Aung San Suu Kyi pour son pays, la Birmanie. Une femme devenue l’un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie et toujours aujourd’hui au centre de l’actualité.

    L’analyse de ce film peut également être complétée par le dossier pédagogique « Liberté d’expression » d’Amnesty International.

  1. TOUS AU LARZAC – Un film de Christian Rouaud (2011, 1h58)
    Ce documentaire retrace l’histoire d’une incroyable lutte contre l’État, celle des paysans du Larzac pour sauver leurs terres. En 1971, lorsque le gouvernement français, par la voix de son ministre de la Défense, déclare que le camp militaire du Larzac doit s’étendre, les paysans se mobilisent et signent un serment : jamais ils ne cèderont leurs terres. Dans le face à face quotidien avec l’armée et les forces de l’ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Des centaines de comités Larzac naitront dans toute la France. Dix ans de résistance, d’intelligence collective et de solidarité qui les porteront vers la victoire.
  1. APRES GANDHI, UN SIÈCLE DE RÉSISTANCE NON-VIOLENTE – Un livre de Ann Sibley O’Brien et Perry Edgmon O’Brien (2010)
    En entraînant un soulèvement opposant à l'Empire britannique des dizaines de milliers de personnes uniquement armées de leur corps, de leur âme et de leur volonté, Gandhi défia la force militaire qui occupait son pays depuis 300 ans. Le monde n'avait jamais rien vu de tel. À son image, tout au long du XXe siècle, des hommes et des femmes se levèrent à leur tour pour protester de façon non-violente contre l'injustice. Rosa Parks ou Martin Luther King aux États-Unis, Nelson Mandela en Afrique du Sud, Aung San Suu Kyi en Birmanie ou encore Wangari Maathai au Kenya : tous ont contribué, par leur action, à renverser des gouvernements, remettre en question des lois injustes et à reconstruire des sociétés.

    Cet ouvrage brosse le portrait de quelques figures majeures de la résistance non-violente dans le monde. Des récits qui informeront et inspireront une nouvelle génération de citoyens.

EN PRATIQUE

 

D’AUTRES PISTES ENCORE