Projets d'école

Plus de 200 projets ont été réalisés avec le soutien d'Annoncer la Couleur.

Qu'ils traitent de migration, de diversité et d'interculturalité, de paix et conflits, etc., ces projets s'ancrent dans la réalité vécue par les enfants et les jeunes et les ouvrent à une compréhension plus systémique, plus complexe du monde, tout en développant leur esprit critique, leur empathie et la mise en action

Fabriquer soi-même des produits d’entretien écologiques, expérimenter à la maison et à l’école, diffuser les recettes via un carnet.

L'objectif est de mener un projet citoyen en créant des produits utiles directement, à l’école et à la maison. Les élèves sont ainsi être des “ambassadeurs” chez eux·elles de la démarche. Dans l’idéal, les élèves encourageront leurs parents à ne plus acheter de produits d’entretien pour les produire ensemble. Sinon, l’objectif réaliste est une prise de conscience qui les nourrira plus tard. En termes de compétences, l’esprit de synthèse et la rédaction dans un français correct sont au coeur du produit final : un carnet de recettes.

Le potager est un outil didactique et vivant pour aborder la quasi-totalité des disciplines scolaires: «non seulement la biologie et les sciences, mais aussi les mathématiques, la lecture, l’écriture et l’expression orale ».

Le potager est un outil modulable et adaptable au développement psychopédagogique de l’enfant et assure de travailler de manière concomitante les savoirs, les savoir-être et les savoir-faire. Le potager donne également l’occasion de mettre en place de nombreuses activités en lien avec l’observation et l’expérimentation directe et offre ainsi une prise de conscience de l’impact local et global des actions de l’Homme sur la nature.

Articuler un cours entier autour d'un outil : mission impossible ? Non, c'est chose faite pour Mélanie Mangione avec le jeu de la ficelle qu'elle affectionne ! Il faut dire que le but du jeu est de faire des liens, de regarder le monde avec les lunettes de l'approche systémique...

Professeure de haute-école, Mélanie est partie du constat que ses étudiant·e·s ne sont pas outillé·e·s pour effectuer une analyse critique de la mondialisation néolibérale. En faisant du jeu la colonne vertébrale de son cours de morale, elle a pu y remédier de façon ludique et didactique. Pas de doute : les étudiant·e·s ont mordu!

Il n’est pas toujours facile pour un·e élèves primo-arrivant·e·s de se sentir intégré·e dans sa nouvelle école. Les préjugés en sont souvent la cause. Le projet « l’humanité surgit d’un regard, ouvrons les yeux » est parti de ce constat pour monter un projet d’école.

Confrontés au parcours des migrant·e·s, à leur témoignage, les élèves ont entendu autre chose que ce qu’ils écoutent dans les médias et à la maison. Ils ont pu questionner leurs préjugés. Mais le travail sur les différences est plus large que la rencontre entre élèves d’origines différentes : handicaps, générations, etc. Le projet a donc porté sur l’ouverture à l’autre en général.

Un projet du Centre Scolaire St Joseph - St Raphaël de Remouchamps

Faire des murs de l’école des supports d’informations et de réflexions sur les droits humains et les valeurs universelles. Il a pour objectif de questionner tous les types de murs qui font obstacles à la rencontre (les murs physiques, les préjugés, les peurs, les mots, …), d’imaginer les moyens de les dépasser ou de les transformer et de mettre en place les conditions de la rencontre par la sensibilisation, l’action, le voyage intra et extra-muros, la création et la transmission.

Projet de la Haute École Bruxelles-Brabant HE2B à partir du Printemps des sciences : encourager les futur·e·s enseignant·e·s à travailler en interdisciplinarité et à développer des animations et des outils pédagogiques innovants en mettant en place un projet d’éducation à la citoyenneté mondiale.

Aborder les thèmes de la paix/les conflits et des Droits de l'enfant de façon interdisciplinaire permit de mobiliser les élèves autour d’un projet artistique exposé lors de la semaine de solidarité. Un projet de l'Athénée Royal Uccle 1.

"Motivée à conscientiser les jeunes vis-à-vis de la guerre et à les responsabiliser dans leurs apprentissages, notamment ceux sur les enjeux migratoires, [l'enseignante] a décidé, avec une dizaine de collègues, d’aborder le thème des conflits de manière collective et interactive, en les impliquant dans la recherche et l’analyse d’information et en les confrontant aux témoignages de certains migrants afin de réduire les stéréotypes et préjugés à l’égard de ces populations fragilisées."

Malgré la vitalité liée à la mise en place de nombreux projets, l’Athénée Royal du Condroz « Jules Delot » à Ciney souffre encore d’une réputation négative qui n’est pas justifiée. C’est pour lutter contre cette image et valoriser le dynamisme de l’école que la direction soutient la mise en place de projets.

Deux enseignantes, Julie Léonard et Sarah Wilmet, se sont rencontrées et ont pris conscience qu’elles partageaient des visions similaires en termes de pédagogie et de citoyenneté mondiale. Elles ont donc décidé de développer ensemble le projet « même soleil, même droits » qui touche 2 classes de 4e et 6e et implique environ 50 enfants.

Ce projet s’appuie sur les compétences et connaissances acquises par les élèves en 2015-16 sur le thème des droits humains.
"Le thème des droits de l’enfant répond à la volonté et à la préoccupation des élèves à mieux cerner la thématique de droit de l’enfant suite à leur découverte des droits humains. cette continuité donne du sens et de la cohérence à l’apprentissage."

Le projet vise à aboutir à la création d’un spectacle théâtral visant à sensibiliser les enfants sur la question du respect des droits des enfants à travers le monde. Par ce biais, ils prennent connaissance du contenu de la Convention à travers différentes activités, ce qui participe à la construction progressive de la citoyenneté mondiale.