Title

Journée d'inspiration (éducation à la paix)

Picture
Du
Lundi 21 septembre 2020
De
9h
À
16h
Nous contacter
annoncerlacouleur@enabel.be
02 505 18 23
Adresse

Château de Courrière
Rue Bâtis de Corère 6
5336 Courrière
Belgique

Cette journée était prévue initialement le 13 mars 2020, elle est reportée au 21 septembre 2020. 

Les inscriptions seront prochainement ré-ouvertes.

Un constat nous revient du monde enseignant : il y a urgence, les profs ont besoin d'être outillés afin d'éduquer leurs élèves à la tolérance, au vivre ensemble, à vivre avec l'autre dans sa différence. Et si on éduquait à la paix, quelque soit la discipline enseignée, quel que soit l'âge des élèves ? L'éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) est un levier incroyable pour y arriver. Cette journée d'inspiration vous propose des moments d'échanges, d'apprentissage et de présentation d'outils transférables en classe, afin de développer des compétences essentielles chez vos élèves et contribuer à un monde plus juste, plus en paix, plus tolérant et plus durable.

Téléchargez le programme

Programme

8h30 : accueil 

9h00 : introduction à la journée

9h15 : conférence de Thomas d'Ansembourg : "La paix, ça s'apprend comme le foot et les maths"

Thomas D'AnsembourgAprès un parcours de juriste et d'animateur de jeunes délinquants, Thomas d'Ansembourg s'est formé, depuis 1994 à différentes approches psychothérapeutiques, et particulièrement à la méthode de la Communication Non Violente (CNV), dont il est aujourd'hui praticien. Excellent conférencier, il est notamment l'auteur du livre "Cessez d’être gentil, soyez vrai – Etre avec les autres en restant soi-même”.

10h45 : ateliers en sous-groupes d'enseignant·e·s (1er tour)
>>> choisissez votre atelier parmi les 8 décrits ci-dessous <<<

8 enseignant·e·s ayant mis en pratique avec leurs élèves un projet lié à l'éducation à la paix, en classe ou à l'école, seront invité·e·s à présenter leurs trouvailles, les freins et soutiens rencontrés lors de la mise en place de leur projet (30 minutes). Un moment d'échange encadré est prévu (1h)

12h15 : lunch et forum d'outils pédagogiques 

13h30 : "Parole aux jeunes !", témoignage d'élèves sur leurs projets d'école et présentation du réseau des écoles UNESCO 

14h15 : ateliers en sous-groupes d'enseignant·e·s (2e tour)
>>> choisissez votre atelier parmi les 8 décrits ci-dessous <<<

8 enseignant·e·s ayant mis en pratique avec leurs élèves un projet lié à l'éducation à la paix, en classe ou à l'école, seront invités à présenter leurs trouvailles, les freins et soutiens rencontrés lors de la mise en place de leur projet (30 minutes). Un moment d'échange encadré est prévu (1h)

15h45 : mise en perspective

16h00 : verre de l'amitié

En bref, ce que vous pouvez attendre de cette journée : des découvertes, de l'échange et des bonnes pratiques en ECM !

 

Télécharger le programme

Atelier 1 : "Dis-moi ce que tu consommes, je te dirais qui tu (aid)es !"

Comment amener nos jeunes à prendre conscience que leurs actes quotidiens ont une répercussion (positive ou négative) sur la planète mais, surtout, sur la vie d'autres êtres humains ? Dans notre vie de tous les jours, nous pouvons nous battre de manière concrète pour une société plus juste. C'est aussi l'occasion pour les élèves de voir si leur mode de vie correspond aux valeurs qu'ils et elles veulent défendre (éthique personnelle). L'atelier proposera diverses pistes pour intégrer ces questions dans un cours ainsi que des projets pouvant être menés au sein de l'école. Niveau: du 1er au 3e degré secondaire. Les cours pouvant être concernés : EDM, sciences, géo, histoire, français, religion, morale...

Intervenante : Anne-Laure Vandenbroucke - Professeur de religion catholique au 3e degré et coordinatrice des projets « développement durable » à l’Institut Saint-Luc de Tournai

Atelier 2 : Être en paix avec ses choix afin de contribuer à un développement durable

Dans le contexte actuel, chacun d’entre nous est invité à contribuer à la transition vers un développement durable et nous sommes tous et toutes confronté·e·s, petit·te·s et grand·e·s, à des choix concernant nos habitudes de vie. De nombreuses résistances peuvent apparaître et des conflits se développer. L’atelier présentera une séquence de cours proposée à l’attention d’élèves du 3e degré secondaire autour de l’identification des besoins derrière des gestes courants de la vie quotidienne dans le but d’être en paix avec ses choix et de donner du sens à ses actions, dans le cadre d’un développement durable.

Intervenantes : Marielle Puit et Gwen Delhaye, membres de l’asbl Education et Formation au Développement durable. Gwen Delhaye est enseignante de cours techniques à l'Institut provincial d’enseignement agronomique de La Reid

Atelier 3 : Comprendre et se réapproprier un sujet de société en classe et à l'école : les migrations

Vivre en paix c’est notamment s’ouvrir et comprendre l’autre dans sa différence. Cet atelier aura comme point de départ la présentation du projet de l’école artistique Saint-Luc à Liège qui a, toute l’année 2018-2019, choisit le thème des migrations et l’accueil des migrant·e·s comme fil rouge. Rencontres avec des associations pour s’informer, visites de personnes migrantes et demandeurs·ses d’asile, ce projet à grande échelle (640 élèves à travers plusieurs cours) s’est clôturé par une exposition de fin d’année « Diverscités » dans laquelle les élèves se sont réapproprié tous ces échanges à travers l'art.

Intervenante : Anne Motte, enseignante à Saint-Luc (Liège) et coordinatrice du projet.

Atelier 4 : La Paix, partir de soi pour comprendre et s’ouvrir à l’autre et au monde

Comment faire face à des élèves ayant des situations familiales compliquées ou dont les parents sont réfugié·e·s politiques, à ces ados en quête de réponses et d’identité ? L’Athénée Royal Rochefort-Jemelle a fait le pari de travailler sur la paix et le bien-être à l’école. Deux enseignantes très impliquées dans ce projet à discrimination positive (D+) viendront nous présenter leurs démarches. Selon elles, la paix commence à l’intérieur ; au premier degré, les projets sont orientés en ce sens par différentes activités. Au deuxième degré, on s’ouvre à la paix au sein de l’école lors de différentes animations, pour enfin comprendre les conflits dans le monde et agir pour la paix avec les élèves du 3e degré.

Intervenantes : Claudine Demelenne et Bernadette Timmermans, enseignantes à l’Athénée Royal Rochefort-Jemelle (général et qualifiant)

Atelier 5 : Un monde sans guerre est-il possible ?

Est-il raisonnable d’imaginer et de construire un monde sans guerre ? Face aux désastres des conflits qui déchirent les hommes et les territoires, le projet présenté à cet atelier a fait le pari que la résolution pacifique des tensions internationales était possible. Éclairés par plusieurs exemples et par l’expertise d’associations d’éducation à la citoyenneté mondiale, les élèves ont construit ensemble un instrument de sensibilisation au pacifisme.

Intervenant : Olivier de Saint-Moulin, coordinateur du projet, enseignant au Collège Saint-Etienne (Court-Saint-Etienne)

Atelier 6 : Un tour du monde pour rencontrer l’autre, lettre après lettre

En primaire, l’ouverture à d’autres cultures est une des façons de découvrir les ressemblances et différences entre les écoles et les pays, réfléchir à la répartition des richesses sur la terre et élargir ses horizons dans la tolérance. Un ingrédient essentiel à la paix. Dans cet atelier, découvrez le projet de correspondance (démarré dans 10 pays du monde entier, poursuivi pendant 6 ans avec le Togo) entre une soixantaine d’élèves de primaire de l’école fondamentale libre de l'Ange Gardien (600 enfants impliqués au total dans le monde). Ce projet a eu comme aboutissement une grande exposition autour des différentes écoles et pays participants.

Intervenant : Geoffrey Lenoir, ancien instituteur et coordinateur du projet, enseignant en haute école pédagogique et responsable pédagogique chez Annoncer la Couleur.

Atelier 7 : S’enrichir des ressemblances et des différences entre classes jumelles

Dans cet atelier sera présenté un projet « Le son d’enfant » réalisé à l’école communale du Blocry, où les élèves de 6e primaire ont choisi d’explorer le thème du racisme. Ils ont eu l’occasion d’échanger avec une classe de Tiassalé (Côte d’Ivoire) grâce au jumelage de cette ville avec Ottignies. Tout en développant les compétences du programme scolaire, les élèves ont notamment suivi des ateliers-philo, et appris à animer une émission radio en direct.

Intervenante : Sylvie Daveloose, coordinatrice du projet, école communale du Blocry

Atelier 8 : Ecoles du réseau UNESCO

Uniquement pour les écoles du réseau Unesco. Premiers ateliers d’échange et de formation

Intervenants : Julie Bijnens (Annoncer la Couleur), Emmanuel Rifaut (Direction Générale de l'Enseignement Obligatoire), Thierno Ndiaye (asbl COREN)


Cette journée est organisée en collaboration avec

EFDDRCNldhcnapdamnesty