Et si c'était toi ? @ Liège I Une autre approche sur l’immigration

Une poignée d’Européens rescapés d’une immense catastrophe se retrouvent aux fins fonds de l’Afrique dans un camp de réfugiés : voilà ce que raconte la pièce de théâtre « Un paradis sur terre » d’Eric Durnez, point de départ du projet pédagogique « Et si c’était toi ? ». Encadrés par Annoncer la Couleur, les jeunes participants ont d’abord rencontré les comédiens de la pièce avant d’assister à sa représentation à la Cité Miroir MNEMA à Liège. Cette pièce leur a permis de prendre conscience, de manière participative, de ce que vivent les immigrés à travers leur quête d’asile et de sens. Un moment marquant pour les jeunes qui les a fait réfléchir sur leur rapport à l’autre, a questionné leurs préjugés et leurs peurs face à l'Etranger.

Allier travail en classe et visites extérieures

Selon la formule choisie, certains ont ensuite participé à un atelier de réflexion avec les animateurs de PhiloCité, dont l’objectif était de prendre le temps de réfléchir et d’approfondir les thématiques proposées par la pièce. Une forme d’animation différente qui aide les jeunes à formuler des questions, favorise la discussion, met l’esprit critique au service du groupe, permet une distance par rapport à son propre discours et favorise le vivre ensemble en permettant l’écoute objective de l’avis des autres.

La visite d'un centre pour demandeurs d'asile de la Croix-Rouge s’est ensuite organisée. Opportunité exceptionnelle pour les participants d’entrevoir, l’espace de quelques heures, le quotidien des demandeurs d’asile en Belgique. Moments d’échanges, visite du centre avec des résidents, repas partagé. De belles rencontres humaines qui permettent parfois de changer de regard...

La phase finale du projet s’est déroulée en classe autour d’un atelier slam animé par l’écrivain Luc Baba, écrivain, slameur, animateur et comédien belge. Une belle place donnée à la parole des jeunes, à ce qu’ils ont retenu du projet et des thèmes abordés. La possibilité pour eux de s’exprimer, de se questionner à haute voix, de se faire entendre par leur groupe. Certaines classes ont même continué l'aventure en développant une pièce de théâtre ou encore un livret reprenant les textes de leurs slams.

« Ce projet a ouvert les yeux de nos élèves sur la réalité des demandeurs d'asile et leur a permis de prendre conscience de leur chance de vivre ici en Belgique. Ils ont également pu réfléchir à leur avenir et à leurs responsabilités dans le monde qui les entoure », témoigne Fabienne Petit, enseignante qui a accompagné ses élèves du Collège Saint-Louis de Liège tout au long de ce projet.

Un projet qui – nous l’espérons – permettra aux jeunes participants de poursuivre leur chemin, tout en gardant en tête que ce sont souvent nos peurs et nos préjugés qui freinent de belles rencontres, que les choses ne sont pas toujours telles qu'on les perçoit (ou les voit) dans les médias, et que chacun peut trouver sa place dans notre société !

En savoir plus ?

En partenariat avec Les Chiroux - Centre culturel de Liège et la Croix-Rouge de Belgique.