COMMUNIQUÉ DE PRESSE I Oui, les jeunes s'intéressent au monde !

Télécharger ici le communiqué de presse

« Madame, c’est quoi un réfugié ? J’ai peur des attentats »… Qu’on le veuille ou non, les jeunes sont confrontés à ce qui se passe dans le monde, que ce soit au niveau local ou global. Ce monde interconnecté touche les jeunes dans leur quotidien et ceux-ci doivent apprendre à le déchiffrer, en comprendre les systèmes et agir pour plus qu’il soit plus juste et plus durable. L’éducation à la citoyenneté mondiale permet de donner des clés suffisantes pour relever ce défi. Cela fait 20 ans que le programme fédéral Annoncer la Couleur-Kleur Bekennen s’y attèle, et ce n’est pas fini.

Programme fédéral d’éducation à la citoyenneté mondiale

Annoncer la Couleur/Kleur Bekennen est le programme fédéral d’éducation à la citoyenneté mondiale financé par la Coopération belge au Développement et coordonné depuis l’Agence belge de développement (CTB). L’éducation à la citoyenneté s’appuie notamment sur les recommandations de l’UNESCO, sur les Objectifs de Développement Durable et le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe.

Cela fait 20 ans que le programme œuvre auprès des équipes éducatives des écoles pour aider les jeunes à comprendre le monde, de plus en plus complexe, dans lequel ils évoluent et les interdépendances qui le régissent, à aiguiser leur esprit critique, à développer une attitude empathique et engagée vis-à-vis des autres et respectueuse de l’environnement.

Le programme Annoncer la Couleur-Kleur Bekennen soutient plus de 100 projets d’école par an, met à disposition de très nombreuses ressources pédagogiques variées (dossiers pédagogiques, web-documentaires, jeux de plateau…) dans ses centres de prêt provinciaux, accompagne pédagogiquement de nombreux enseignant-e-s et étudiants de Haute École qui se destinent à enseigner à leur tour.

La classe est dans le monde et le monde est dans la classe

Au travers de ces services, les enseignant-e-s sollicitent les acteurs de l’éducation à la citoyenneté mondiale pour les aider à répondre aux sollicitations des élèves. « C’est quoi un migrant ?» « Il s’est passé quoi à Las Vegas ? » « Pourquoi il y a tant d’ouragans ? » « On doit vraiment accueillir un réfugié dans notre classe ? » « c’est mieux bio ou équitable ? », « Qu’est-ce qui s’est passé avec les œufs toxiques ? ». Les liens local-global sont inévitables. Qu’on le veuille ou non, les jeunes vivent et évoluent dans un monde globalisé, complexe, où l’information et l’image circulent en temps réels.

Le récent article de Louise Vanderkelen dans La Libre Belgique[1] rappelle l’intérêt des jeunes pour la sauvegarde de l’environnement, alors qu’ils s’inquiètent de l’arrivée de réfugiés près de chez eux. Par ailleurs, l’intégration de la philosophie et la citoyenneté dans les écoles en Communauté française est un signe tout aussi manifeste du besoin de mieux préparer nos élèves à devenir des citoyens conscients et responsables.

L’éducation à la citoyenneté mondiale fournit des clés

L’éducation à la citoyenneté mondiale permet d’aider les jeunes à comprendre ce monde, à développer leur esprit critique (éducation aux médias, analyse des informations de diverses sources…), à prendre en compte les interdépendances mondiales et prendre position sur base de valeurs de solidarité et de justice.

20 ans – l’ECM, plus actuelle que jamais

Dans le cadre de la réforme de la Coopération au Développement en 1997, le Secrétaire d’État Réginald Moreels lançait le programme de sensibilisation des jeunes « Annoncer la Couleur-Kleur Bekennen ». 20 ans plus tard, nous pouvons affirmer que l’éducation à la citoyenneté mondiale est plus actuelle que jamais.

C’est ce qui sera démontré lors de l’après-midi de conférences organisée dans le cadre du 20e anniversaire du programme, placée Sous le Haut Patronage de Sa Majesté La Reine, le 26 octobre prochain. La presse est cordialement invitée.




[1] « Huit enfants sur dix ne voient pas d’un bon œil l’accueil de réfugiés par la Belgique », mardi 10 octobre 2017.

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire