Méthode

L'éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) situe l'individu non seulement par rapport à sa communauté de vie mais lui attribue également une place et une responsabilité à l'échelle planétaire. Elle prend en compte les interdépendances mondiales en incitant les jeunes à faire des liens globaux au départ d’une question de société qui se manifeste dans leur environnement immédiat. L’ECM se base sur une approche systémique, interculturelle, plurielle et incite à un engagement individuel et collectif.

Au départ de 8 thèmes centraux, Annoncer la Couleur propose d’aborder des questions de société à dimension mondiale via diverses pistes : des formations, des projets, des ressources pédagogiques ou encore des articles de fond et/ou liés à l’actualité vive. 

L’ECM n'introduit pas de nouveaux contenus en tant que tels mais approfondit tous les sujets et domaines d'éducation liés au développement mondial.

Comment adopter une approche ECM ?

ALC considère la pédagogie du  projet comme un moyen privilégié pour faire de l’ECM, tout en soutenant des initiatives plus modestes également. Voici les étapes pouvant servir de fil rouge pour une séquence de cours ou un projet d’école.
 
  1. Identifier une question de société à dimension mondiale qui se manifeste dans l’environnement des jeunes ou dans l’actualité. Le point de départ peut être alors une situation problème, une question d'actualité, une problématique, un paradigme dominant ou une compétence du programme scolaire.
     
    Ex : est-ce que le racisme est présent dans notre école ? Mon voisin Jean a été placé en centre fermé, pourquoi ?  réagir aux phrases : « la croissance est bonne pour notre société », « on ne peut pas accueillir toute la misère du monde ».
     
    On peut aussi amener la question de manière démocratique permettant de recueillir l’intérêt des élèves sur un sujet et qu’ils choisissent ensemble le thème du projet. Un article, une vidéo, un spectacle, un témoignage constituent aussi de bons supports pour faire émerger une question du groupe. 
     
  2. Analyser cette question de société, en la comparant et en tenant compte des interdépendances mondiales ;
    - Aborder plusieurs dimensions de la question (politique, économique, etc.) : voir approche systémique.
    - Confronter plusieurs points de vue, plusieurs sources d’information, plusieurs mises en tensions : voir approche plurielle.
    - Mettre une dimension locale-globale
    Ceci en utilisant différents supports pédagogiques (cerveau global), en faisant des liens avec différentes matières, en impliquant plusieurs enseignants afin d’adopter une approche complexe du phénomène. Des outils qui exercent la créativité, l’analyse, les émotions ou le travail collectif sont autant d’apprentissages implicites à favoriser.
     
  3. Confronter cette analyse à des valeurs personnelles (travail sur les représentations, la décentration) et mener un travail de déconstruction des stéréotypes (travail sur l’argumentation, distinction faits-opinions).
    Rem: cette étape peut se dérouler avant l’analyse de la question, c’est en fonction des opportunités et du déroulement du projet/séquence de cours/activité. 
     
  4. Se situer, prendre du recul, afin de pouvoir opérer des choix et se positionner. 
     
  5. Imaginer une action de citoyenneté où chacun puisse prendre part activement à sa réalisation et sa valorisation. Cela pourra aboutir à une production qui valorisera les élèves, leurs acquis, tout en pouvant servir de relais à la réflexion menée par le groupe auprès d’autres classes, de l’école, du quartier, etc.
Annoncer la Couleur soutien pédagogiquement et financièrement la mise en place de proejts ECM au sein des classes/des écoles. En savoir plus
 

Besoin d’inspiration ?

Voici quelques idées de thèmes à aborder avec vos jeunes !